sommeil-travailleurs-autonomes-jumpbedIls travaillent souvent de la maison, beaucoup ont des emplois liés au web, ce qui leur confère des horaires de travail parfois atypiques. Ils composent environ 15% des travailleurs au Québec. Les travailleurs autonomes! Ces gens qui sont leur propre patron, qui composent leur horaire comme ils le souhaitent. Nous nous sommes demandé si leurs habitudes de sommeil reflétaient cet horaire particulier. Petite étude très peu scientifique sur les habitudes de sommeil des travailleurs autonomes :

Les travailleurs autonomes dorment-ils plus ou moins que les salariés? 

LA question qui nous rend tous le plus curieux. Certains pourraient s’imaginer que puisqu’ils sont rois de leur horaire, les travailleurs autonomes s’accordent plus d’heures de sommeil par nuit. Au contraire, d’autres pourraient croire que les travailleurs autonomes dorment moins, puisqu’ils travaillent souvent et beaucoup, notamment le soir. 

La vérité? Elle est quelque peu décevante. Selon notre sondage, il semblerait que les travailleurs autonomes ne dorment ni plus ni moins que les salariés. La moyenne des répondants dit dormir 7h par nuit, ce qui reflète bien la moyenne nationale.

Un horaire de sommeil de travailleur autonome, ça ressemble à quoi?

Certaines, comme Marie-Pier, s’accordent le bonheur de ne pas mettre de réveille-matin et de dormir un peu plus longtemps, alors que d’autres, comme Gabrielle et Audrey, aiment se lever très tôt, car elles sont plus productives le matin. Dans tous les cas, la plupart ont des heures de coucher et de lever assez stables. Chez Christina, c’est sa fille qui choisit l’heure du réveil en venant rejoindre maman et papa dans le lit. Un petit réveil-matin personnel des plus mignons! 

Par contre, les horaires atypiques de certains, comme Mathieu, qui travaille souvent en événementiel, font qu’ils n’ont pas un horaire de sommeil très stable. Il le dit lui-même : “Mon rythme de vie est très aléatoire haha, un peu comme une rock star!” 

La plupart nous disent avoir un horaire pour la semaine et un autre pour la fin de semaine, comme la plupart des salariés donc. Josianne en est le parfait exemple, elle qui adore se lever à 5h30 en semaine pour s’accorder du temps de méditation et d’écriture, elle préfère paresser au lit la fin de semaine et se régaler d’un délicieux brunch en se levant. Comme quoi, tout est dans l’équilibre!

Les enfants dans tout ça? 

Sans grande surprise, ce qui influence le plus le sommeil de nos travailleurs autonomes, c’est le fait d’avoir des enfants ou pas. 

La routine devient celle de bébé ou de bout’chou. Certaines doivent se réveiller au courant de la nuit pour allaiter ou avouent se réveiller plus tôt qu’elles ne le voudraient à cause des enfants qui se lèvent plus tôt. C’est notamment le cas d’Amélie, mais elle nous assure qu’avoir une routine rend les choses beaucoup plus faciles pour elle et son bébé.

De son côté, Catherine nous confie : “Depuis que je suis maman… ma vie s’est vraiment adaptée au rythme et à l’horaire de mon fils. J’ai toujours très bien dormi avant, mais maintenant j’avoue que je trouve ça difficile parce que même si mon fils a presque 2 ans, il se réveille quand même pendant la nuit et l’heure du dodo est assez pénible.” Une réalité qui touche bien des parents, qu’ils soient travailleurs autonomes ou pas.

jumpbed-habitudes-sommeil-enfants-routine

 

À quoi ressemble la routine du coucher pour un travailleur autonome?

Certains, comme Tamara, sont très pragmatiques dans leur routine. Démaquillage, soins du visage, écriture de la liste de choses à faire pour le lendemain et elle termine par un peu de lecture ou une série télé.

D’autres ont des routines plus élaborées ou plus personnelles. Pour Sylvie, c’est l’occasion de parler avec sa fille, de prendre un bon bain et de faire une méditation guidée avant de dormir. 

Pour Chiara, le mot d’ordre est la légèreté. Ce n’est pas le temps d’écouter une émission dramatique ou de lire les nouvelles. Une bonne tisane et une comédie lui permettent de se mettre au calme avant le coucher.

À quoi ressemble la routine du matin pour un travailleur autonome?

Travailler ou ne pas travailler dès le lever : là est la question! Les travailleurs autonomes sont divisés sur le sujet!

Alexandra consulte ses courriels très tôt le matin, avant même de déjeuner. Ça lui permet d’avoir une meilleure idée de ce qui s’en vient pour la journée. 

Pour Alexanne, qui est souvent en déplacement, son verre d’eau et sa séance de yoga matinale sont les deux choses qui lui permettent de garder le contrôle, peu importe où elle se trouve dans le monde. 

Célia, elle, se laisse guider par son envie de la journée. Parfois, elle aimerait avoir une routine plus stricte, mais tant que toutes ses tâches sont accomplies à la fin de la journée, tout est OK pour elle. Elle s’accorde donc quelques moments de détente personnelle au cours de sa journée, au gré de ses envies. 

Règle générale, c’est souvent “tout ou rien”. Certains travailleurs autonomes ont des routines matinales très élaborées, comprenant souvent écriture, méditation ou yoga, alors que d’autres déjeunent en vitesse et se mettent au boulot très rapidement, toujours accompagnés d’un bon café! 

Êtes-vous travailleur autonome ou salarié? À quoi ressemblent votre horaire de sommeil et vos routines? 

Un énorme merci à tous les travailleurs autonomes qui ont répondu à notre petit sondage et qui nous ont permis de réaliser cette étude pas scientifique pour deux sous, mais qui est tout de même très instructive!