Tu te lèves cernée et tu ne comprends pas trop pourquoi? Tu bâilles déjà à peine une heure après ton réveil ou encore tu as de la difficulté à t’endormir le soir malgré tes efforts à te coucher plus tôt? Ce qu’il te faut, c’est un journal du sommeil!

 

Un journal de sommeil permet de suivre tes cycles de sommeil en récoltant des données. Il te donnera une meilleure idée de tes habitudes de sommeil, ce qui te permettra d’être proactif pour modifier tes habitudes ainsi que d’aider ton médecin à te donner un bon diagnostic si tu as un problème de santé (incluant l’impact positif ou négatif d’un traitement).

Quoi inscrire dans un bon journal de sommeil?

Afin d’être efficace, il est important d’y inscrire les choses suivantes :

  • L’heure du coucher
  • L’heure du réveil
  • Le nombre total d’heures de sommeil
  • La qualité de ton sommeil (sur une échelle de 1 à 5, 5 étant excellent)
  • S’il y a eu des dérangements dans ta nuit
  • Ce que tu as fait pendant que tu étais éveillé dans la nuit (si cela arrive)
  • Ce que tu as mangé avant de te coucher (type et quantité)
  • Ce que tu as fait avant d’aller te coucher
  • Ton humeur avant de te coucher
  • Les médicaments pris avant le coucher (si applicable, le nom, le type et l’heure)
  • L’heure de ta dernière activité physique avant le coucher
  • La quantité d’alcool ou de caféine consommée dans la journée
  • Le nombre de siestes et leur durée dans la journée
  • Comment tu te sens à ton réveil

Comment faire un journal de sommeil efficace

Il existe plusieurs façons de le faire, que ce soit un fichier Excel, sur une feuille de note, dans une application pour prendre des notes ou un joli cahier. Petite astuce toutefois, il est recommandé de s’éloigner des écrans une heure avant le dodo, alors il serait mieux de privilégier l’option papier!

journal de sommeil efficace


Pour un journal efficace, la structure hebdomadaire peut être intéressante. Tu peux te baser sur le modèle des “bullet journal” et te créer ton propre gabarit. Tu inscris les journées ainsi que les « cases » à remplir en les laissant les vides au départ, puis chaque jour, tu n’as qu’à les remplir selon les informations de cette journée précise. Tu recopies ensuite ce gabarit pour chaque semaine. Choisis le jour 1 qui te convient, ce n’est pas obligé d’être un lundi.

Et puis, si tu te demandes combien de temps tu devrais continuer à tenir un journal de sommeil, la réponse est simple : aussi longtemps que tu en ressens le besoin. Toutefois, un minimum de deux semaines te donnera un aperçu beaucoup plus véridique et large qu’une seule semaine. Plus l’échantillon est grand, plus il te donnera des réponses afin de réussir à améliorer ton sommeil.

Au final, un journal du sommeil te permettra de mieux suivre tes cycles et comprendre ce qui cloche. Tu pourras optimiser tes séances de repos, ajuster tes horaires, changer des mauvaises habitudes ou encore récupérer de l’énergie où tu pensais que c’était impossible. Dans tous les cas, nous te souhaitons le meilleur des sommeils possibles!